Je suis mon propre modèle

Je suis mon propre modèle. C’est ma motto.

Au début de cette année, j’ai réalisé que je pouvais être mon propre modèle. C’est une de mes plus belles révélations. C’est encore plus délicat en ce moment, parce que beaucoup de mes prévisions se sont cassées. La vie, cette peste !

Devrais-je renoncer à cela ? Reconsidérer les choses ? Ça été un grand pas. Lorsqu’on a fait un pas un avant, il faut surtout se maintenir pour ne pas en faire deux en arrière.

Je suis mon propre modèle. Ça paraît prétentieux, quand même ! Ne vous enflammer pas, je m’explique. Déjà pour commencer, J’ai toujours eu beaucoup de mal avec le concept de « modèle ». Je ne sais pas. Le dictionnaire Larousse donne la définition suivante du mot modèle : « Personne citée ou choisie à titre d’exemple pour qu’on s’inspire de sa conduite ». Simplement.

Je disais une fois à une personnalité qu’elle était un modèle. Elle m’a répondu en disant ceci : « Je n’aime pas trop cette histoire de modèle. Je refuse d’être idéalisé. C’est lourd à porter… ». Très vite cette personne avait détourné le sujet en me demandant dans le même message : « …Vous êtes en quelle année de droit ? » J’ai compris que cette discussion devrait s’arrêter là.

Plus jeune, on a tous ou du moins pour la plupart, eu droit à la question : c’est qui ton idole ?

Idole : Personne qui est l’objet d’une tendresse ou d’une admiration passionnée de la part de quelqu’un. Ça part d’une bonne intention, mais la suite je n’aime pas. On ne sait toujours pas comment s’en sortir.

Quand quelqu’un me dit que tu es un modèle, je comprend et je ne comprend pas. Ça veut exactement dire quoi ? Tout le monde devrait faire comme moi ? Ou ce que je fais est bien ? Bref.

Avoir un modèle c’est se retrouver enfermé dans une sorte de bulles, enveloppé par l’ombre de son modèle. On veut avoir les mêmes expériences. Seulement, nous n’avons pas les mêmes vies. Une expérience qui a aidé ton modèle à grandir ne t’aidera pas forcément. Parce que tu n’es pas ton modèle.

Le modèle ne te permet pas de différencier la personne de ses qualités, de ses compétences, de ses réalisations. La notion de modèle telle que l’on nous a toujours présenté, c’est embrasser la personne dans son entièreté.

J’ai compris que je n’avais pas besoin de modèle mais d’inspiration. Un modèle c’est un chemin. Ce qu’on ne nous dit pas souvent, c’est que le modèle a aussi connu ses galères.

Les risques d’avoir un modèle, surtout lorsqu’on fréquente cette personne : Se faire aimer par son modèle, Croire que son modèle ne se trompe pas. Accepter tout de son modèle, quitte à ne pas être d’accord avec soi-même. Ne pas être d’accord avec soi-même pour plaire à son modèle.

Au gré des années, ma petite fierté m’interdis un certain nombre de choses. Être son propre modèle pour moi signifie, accepter qui est on est. C’est se concentrer sur soi, et se prouver qu’on peut se dépasser.

Pour vous aider à conceptualiser ce que je dis.

Sonia a 17 ans. Elle veut devenir cadre à l’Unicef comme cette dame qu’elle voit à la télé et qu’elle apprécie beaucoup. Sonia s’informe du parcours et de la vie de la dame de l’Unicef. Elle a eu son bac a 15ans. Elle n’a pas fait d’enfant avant d’obtenir son doctorat à 27 ans. Elle a étudié à l’étranger. Et a eu le privilège de faire les grandes universités. Est-ce pour autant Sonia qui obtiendra peut-être son bac à 18 ans ne peut atteindre son niveau ? Sonia peut toujours étudier à l’étranger si elle le désire et fait tout pour atteindre cet objectif.

Sonia peut avoir des enfants, se marier et atteindre le niveau de cette dame. Sonia peut décider de son parcours et devenir comme cette dame.

Je ne me fous pas du monde. Je ne veux pas porter la vie de qui que ce soit. Avant l’université, j’étais fière de mon parcours. Avec plus d’ouverture au monde à l’ère d’internet, j’ai commencé à m’apitoyer. Les personnes modèles que j’adulais avaient des parcours extraordinaires. Je ne vois pas comment atteindre leur niveau. Et je me suis résignée.

Je disais dans un article que la pression devient encore plus forte aujourd’hui, parce qu’on idéalise la vraie femme, la femme battante, la super woman. Outre ces légendes qui voudraient qu’une femme choisisse. On ne peut pas servir deux déesses à la fois. Je pense sincèrement, que chaque femme est vraie pour elle. Choisis ce qui est mieux pour elle. Prendre du retard, ne signifie pas rater quoique ce soit, surtout lorsqu’on a l’intention de ne rien lâcher.

Je veux être mon propre mon modèle. Ça m’arrange vachement ! Zéro pression. Et je n’ai rien à prouver à personne.

Benja Merline

J'étudie le droit international. Je suis éclectique et très éclatée. Je vomis ici mes opinions, à cœur ouvert. C'est un vrai Méli-mélo.

15 réflexions sur « Je suis mon propre modèle »

    1. Être son propre modèle ça veut quand même beaucoup dire hein! Je ne sais si je serais capable de parler de moi en ces termes mais dans tout les cas chacun a son parcours et ça c’est très vrai!

      « On ne peut pas servir deux déesses à la fois » merci pour l’expression Benja 😂

      Ta plume 🥰

      1. 🤣🤣 Ce n’est du tout facile de l’affirmer et surtout de l’assumer, lorsqu’on a pas encore fini de s’accomplir, lorsqu’on cherche notre chemin, qu’on est sûr de se cogner, et animé de beaucoup d’incertitudes. Mais qui mieux que soi, peut nous apprendre qui on est ?

        Je prends le risque d’être mon propre modèle. Ça va aller.

        Pour finir ce commentaire, Yvy tu es un sucre. ❤️

    2. Être son propre modèle ça veut quand même beaucoup dire hein! Je ne sais si je serais capable de parler de moi en ces termes mais dans tout les cas chacun a son parcours et ça c’est très vrai!

      « On ne peut pas servir deux déesses à la fois » merci pour l’expression Benja 😂

      Ta plume 🥰

  1. C’est franchement bellement dit et expliqué. Un réel plaisir de lire tes mots habilement soignés et choisis. J’apprécie le raisonnement, 有道理👌🏾。

  2. Oui en effet on peut être son propre modèle, d’ailleurs chacun de nous est unique .Trace ton chemin on récompense l’effort.

Laisser un commentaire

Revenir en haut de page
%d blogueurs aiment cette page :