Je veux être belle

Depuis quelques mois, j’ai un rapport très complexe avec mon corps. Je souffre des dartes. Je peux vous assurer que ce n’est vraiment pas la joie. J’ai le sentiment de partager mon corps avec des éléments étrangers, et c’est pénible.

Un matin, au réveil, j’aperçois sur ma cuisse une tâche sèche. Ça fait deux jours la tâche ne disparaît pas. Je vais voir mon pharmacien qui me prescrit une crème. Je l’applique sur deux jours, tout semble aller bien. Une semaine plus tard, elles viennent en masse sur la cuisse, le pharmacien me conseille de continuer à appliquer la crème.

Quelques jours après, ça devient insupportable. Ça apparaît sur les mains, sur le ventre. Je n’en peux pas. Je ne supporte pas. Je retourne voir mon pharmacien qui me prescrit une nouvelle crème et un antibiotique. Le temps de suivre le traitement sur 10 jours, ces muqueuses ont attaqué mon visage. J’ai plein de tâches sur le visage, Seigneur !

Je finis les antibiotiques, aucune amélioration. À partir de ce moment, je ne me trouve plus belle. Je ne me porte plus le même regard qu’il y a quelques mois. Mon visage n’avait pas autant de tâches. Celui-ci je ne l’aime pas. Je veux retrouver mon visage.

Toutes les personnes qui me croisent me font remarquer que quelque chose ne va pas avec moi. J’ai eu à supporter des remarques du type : « Tu as quoi sur le visage ? » Indiscrètement. De personnes qu’il ne fallait pas, au moment où il ne fallait pas, en longueur de journée. Il suffisait que je rencontre une personne que je connais pour qu’elle me fasse remarquer que mon visage en fait, ça ne va pas trop, et parfois sur mes mains aussi. Ça me donne le sentiment que j’ai un défaut, que je ne suis pas assez normale.

Je ne sais pas si j’aime mon corps. Mais une chose est sûre, je fais beaucoup attention à lui. Après tout, c’est mon corps, et ça m’appartient. D’ailleurs je dirai que c’est la seule chose qui m’appartient réellement. En fait mon corps, c’est moi. Avec mon âme, et mes différentes personnalités, ils forment un tout. Et ce tout c’est moi.

Je connais mon corps, telle une obsession. J’ai appris à me regarder. Il n’y a pas longtemps, je le fuyais. Maintenant, je l’affronte. Je connais chacun de mes défauts physiques. Vous attendez pas à ce que je vous étale. Rires. J’ai les hanches. Honnêtement, je n’aime pas les hanches, même si Gloria ne me croit pas quand je le dis.

J’ai grandi avec le sentiment que je suis belle. Enfin, les gens me le répétaient tellement que ça eu raison de la conception que j’ai de moi. Ensuite, j’ai appris à me regarder moi-même. Pas nécessairement la plus belle. Être belle tout court, me suffit amplement. À la maison, je suis très regardante lorsque les enfants font des commentaires sur le physique des autres. Hé Oh ! Il n’y a pas de plus gros ou très minces, c’est sa taille. Il n’y a pas de noir et clair, c’est son teint. Certains ont quelques kilos de plus, d’autres sont nettement plus clair, et d’autres sont sombres. Les enfants retiennent longtemps fidèlement. Personne ne devrait se sentir mal à cause de son physique. Il faut accepter la différence.

Je connais chacun de mes cicatrices. Je me rappelle de chaque douleur infligée à ce pauvre corps qui ne demande que le peu de mon attention. J’ai une tâche clair sur la paupière gauche. Elle est discrète et belle. C’est ma mère qui m’avait brûlé le visage. Rires. Elle avait sorti sa cuillère de sa sauce, directement ça se retrouvait au coin de mon œil. Je ne me rappelle plus trop ce que j’avais fait. Ce jour là, j’ai crié fort, et j’avais très peur pour moi.

J’ai deux cicatrices sur la main droite. Elles sont discrètes, mais je les connais tout de même. L’une d’elle, je m’étais violemment blessée dans la rue. Je marchais naïvement, et j’ai coincé une pointe qui m’a arraché la peau. L’autre un cousin m’avait tracé un stylo profondément. Je crois qu’il voulait apprendre de la chirurgie. Rires.

Ma sœur m’emmène voir un dermatologue qui me prescrit un traitement. Il dit que c’était très fort. Appliquer un gel pendant 45 minutes avant le bain, ensuite se laver avec une solution. Après le bain, j’applique une préparation (un mélange de plusieurs crèmes), j’ajoute un hydratant. En même temps, je prends des antibiotiques.

Une semaine, je sens une nette amélioration. Le gel semble éliminer les tâches sur le visage. Mais elles réapparaissent quand elles veulent. Je retourne en contrôle, on change deux ou trois trucs, je rajoute d’autres huiles, etc. Apparemment les petits diables sont bien installés, et il va falloir les supporter pendant un bon bout de temps. Ou plutôt pour l’éternité. J’ai lu sur internet que les dartes ne disparaissent pas facilement. Je chiale !

Ma mère m’a déjà dit qu’il faut qu’on aille à la prière. Tuez-moi ! Guys, blaguez pas avec la peau. Cette pute est têtue.

Je ne peux plus trop mettre certains vêtements au risque que les gens remarquent mes tâches et ouvrent une discussion sur ça. C’est un épisode terrible. Pour une fois de la vie, il faut que je définisse mes critères de beauté. Pas que. Il me faut aussi, apprendre à vivre avec des changements. Cette expérience me rappelle juste que rien est acquis dans cette vie, même pas une peau, ma propre peau.

Je veux être belle. Parce que oui honnêtement, je n’arrive plus à me regarder dans un miroir. Je sens des fourmis sur mon corps, et cette sensation est suicidaire. Je fais des selfies, je regarde et je supprime tout. Je ne suis pas belle.

Au final, ne vous en faites pas. Je prends soin de moi comme il le faut, et je reste attentive. Je viens de reprendre un autre traitement il y a quelques jours. On verra bien, ce que ça donne. Je veux être belle, comme je l’étais avant.

Benja Merline

J'étudie le droit international. Je suis éclectique et très éclatée. Je vomis ici mes opinions, à cœur ouvert. C'est un vrai Méli-mélo.

14 réflexions sur « Je veux être belle »

  1. C’est toujours une énorme joie de te lire miss Benja ♥️…
    Je me reconnais trop, je lisais avec un sourire grand…
    Toutes les femmes aiment se savoir belles, être admirées, ça développe l’estime de soi…
    Bravo à tes mots qui parlent des maux, je te trouve très belle en passant peu importe ces vilains étrangers…

  2. En fait, quand on s’est vu au parc je n’avais pas remarqué la dartre, c’est au moment où tu m’en as parlé que je l’ai remarqué mais je ne trouve pas ça dérangeant franchement. J’espère que ça passera 😘😘😘
    Ton article me rappelle ce que je vis avec mes boutons actu. En qlq jours j’ai eu une poussée d’acné terrible. Au début je m’en foutais, je n’avais même pas remarqué. Mais ce sont les gens qui me faisaient des remarques dessus tous les jours. Ça a commencé à me faire honte et aujourd’hui jn veux même plus me voir. Tout le monde essaie de m’imposer une manière de faire et me parle comme si je ne prennais pas assez soin de ma peau. Et c’est chiant.
    Je pense que pour améliorer ça il faudra te concentrer sur les personnes bienveillantes avec toi et te dire que celles qui te font des remarques négatives ne le font pas parce que tu deviens un monstre, mais parce qu’elles sont impolies et ont manqué de tact. Si non, il n y a pas de raison qu’on te traite ainsi, c’est un problème de peau, tu ne contamines personne et tu n’es pas entrain d’agoniser.
    Merci encore de mettre des mots sur ce que je ressens, même si c’est ton article c’est pour nous deux 😅.
    Je nous souhaite de dépasser tout ça 😘😘😘

    1. Je souris bêtement, après t’avoir Lu Estia. Merci d’avoir pris le temps de déposer ces mots. Je ne suis pas seule et ça fait tellement plaisir. Moi aussi, je nous souhaite de dépasser cela. ❤️

  3. Belle Tu l’es, belle Tu le restera. En tout cas a mes yeux. Et pas besoin que l’on te rappel que Tu es Belle. La peau est souvent compliquer a entretenir et comprendre. Yenja.

  4. La passionnée d’écriture🥺 merci de dire tout haut ce qui se dit tout bas.
    Nombre de personnes se reconnaissent dans ta plume. Perso les remarques désagréables sur le physique, surtout celles faites en public, j’aime pas.

    La vie ne cesse de nous apprendre des choses.
    Et, j’ai appris à ne pas me pas me focaliser sur le regard d’autrui pour me sentir belle.
    La société a ses stéréotypes et s’il faut en tenir compte nous serons tous des professeur(e)s agrégé(e)s en chirurgie.
    Parce qu’il y a forcément quelque chose qu’on aimerait pas voir sur nous.
    Pour ce qui est de la dartre elle est à peine ostensible.
    Mais les hanches développées là pardon je ne vais pas parler sinon on va se disputer ici là😂😂😂

    Bref… Benja la beauté est un état d’esprit.
    Dis-toi que de l’intérieur à l’extérieur tu es belle🌹, c’est tout.

    1. Gloria, est-ce que tu peux me respecter s’il te plaît ? 🤣🤣🤣🤣

      J’aime quand tu écris. Tu sors souvent ce que tu évites de dire. Allez, bisous ! ❤️

  5. Quand ce n’est pas Paul c’est Jacque.
    Les problèmes de peau… Seigneur! 😑

    J’espère que ça passera. Sinon je sais que tu réapprendras. Et que tu trouveras aussi belle qu’avant sinon plus.

Laisser un commentaire

Revenir en haut de page
%d blogueurs aiment cette page :