Moi, ou plutôt Congolites face à moi !

Comme quoi après une longue période d’absence il y a renaissance. Mais de quoi ?
Les gens m’ont dit, pourquoi tu ne publies plus sur ton blog ? Pourtant ce n’était pas mal ce que tu écrivais. J’ai toujours répondu oui, je vais reprendre bientôt.

Quelques amis m’ont reproché de donner à mon blog une orientation beaucoup trop politique. Vous verrez que j’ai supprimé ici des articles ¨beaucoup trop politiques¨.

Non parce que les gens ont dit que j’aime la politique, parce que je vis dans une société où la politique assomme … (tous on sait ça, donc complétez vous-même). Je vous confesse, je suis passionnée de sciences politiques. Enfin… On sait tous que, on ne fait pas toujours ce qu’on veut dans la vie. Ceci est une autre question, on y reviendra certainement.

Quelqu’un me suit-il ?

Continuons.

Quand j’ai commencé à lire certains blogueurs avec leurs astuces, la constance et toutes les règles derrière, j’ai paniqué. Le blogging ci c’est beaucoup de règles, est-ce que je pourrais tenir ?

Je voulais bien continuer à alimenter ce blog, mais je me demandais : de quoi vais-je parler ? Le droit, c’est bien joli, mais ça n’apporte rien à l’environnement dans lequel je vis.

A ce niveau, je suis convaincue que vous avez saisi de quoi on parle aujourd’hui.

Ma meilleure amie m’a tellement mis la pression que j’ai cédée. A l’époque j’avais une connexion illimitée à la maison, donc je traînais sur internet. J’ai commencé les étapes de création du blog, je faisais des screenshots pour lui montrer, et elle était genre : Super ! Continue ! Elle a supervisé ma première publication, etc.

J’avais les yeux au plafond et je pensais au nom que je devais donner à ce blog. Tout de suite j’ai pensé à ce qui représenterait mieux mon pays pour moi, en rapport avec la ligne éditoriale que je m’étais fixée. Voilà, ça y est j’ai trouvé : Congolites. Vous savez, ce qui est super avec cette expression c’est que vous pouvez lire en anglais, en français et surtout en lingala. Des amis me demandent souvent la bonne prononciation, lisez selon vous, selon la langue dont vous voulez ! Vous ne pouvez pas comprendre le plaisir que je ressens lorsqu’on m’appelle Congolites ou miss Congolites. C’est tellement profond.

J’ai plusieurs fois pensé à supprimer ce blog. Je ne l’ai pas fait parce qu’il m’aide à justifier que j’ai une capacité rédactionnelle lorsque je postule pour des petits boulots. Après, je suis encore étudiante.

Alors Congolites reviens.

Jusqu’à ce que j’ai écrit ces quelques mots, je ne sais toujours pas quelle nouvelle ligne éditoriale donnée à Congolites. Non, c’est faux. Ce serait du bruit pour rien, n’est-ce pas ? Je partagerai ma vie (est-ce que j’ai une vie d’abord ?) Et surtout mes opinions, le privilège que nous donne notre siècle.

Avez-vous fait attention ? Même le slogan a été changé. Non. Plus de choses sérieuses. Oscar Wilde a dit : « la vie est bien trop importante pour la prendre au sérieux ». Donc sur Congolites, nous aurons deux rubriques à présent : Pensée du jour et Société.

Pensée du jour : Ceci ne veut pas dire que chaque jour, je publierai une pensée. Mais non. Je suis paresseuse. Ça veut dire que de temps en temps, sur 100 à 250 mots, je donnerai mon avis sur des sujets d’actualités locales (certainement), partage d’expérience (mais quelle expérience ? Ne soyez pas dupes.) Ou bien sur des informations que je trouve nécessaire à partager. Bref, sur tout et n’importe quoi, du moment où j’ai une opinion.

Dans Société, bien évidemment ce serait un peu sérieux, enfin si le thème nécessite plus de développements. Je vais parler des gens (aïe, c’est quoi ça encore?) De mes coups de cœur (yeuuuuuuchhhh !) Des évènements (blablabla). Des sujets sérieux quoi.

Je vais prier Dieu, priez pour moi vous aussi ! Que la motivation que j’ai en ce moment dure ! Pour toujours et à jamais (c’est impossible, vous le savez bien).

Donc, c’est à travers ce texte que je vous annonce mon retour. Entrée triomphale ! Levez- vous et acclamez ! Boffff, vous n’avez pas à faire ça. Mais ça vous pouvez : Souriez !

Parce que vous êtes en vie, vous avez une histoire à raconter au monde.

Retrouvons-nous très bientôt. Portez-vous bien !

admin

0 réflexion sur « Moi, ou plutôt Congolites face à moi ! »

  1. Le fait d’être apolitique,
    Ne doit pas nous empêcher d’avoir un regard sur la politique du politique.

    D’ailleurs personne n’est apolitique,
    Car nous avons toujours une opinion sur le politique et sa politique.

    Vivement la jeunesse et la politique.

    Stéphane Kabamba alias Tchakamawila.

    Réçois mes salutations très chère amie et soeurs Benja la congolite (s)

  2. Bien simples…ces propos, mais remplis de lucidité. Cependant, ne renoncez pas …elle vous assomera nullement, si vous preniez de la hauteur en étayant et en s’ assurant de rapporter que les faits, la politique vous sied à juste titre.

  3. Pas besoin de s’inquiéter pour savoir quoi publier , quand tu gères un blog , le mieux d’écrire n’importe quoi , tout ce qui te vient à l’esprit hors mis les articles préparés.

    Fais donc un tour sur styleafricain.wordpress.com

Laisser un commentaire

Revenir en haut de page
%d blogueurs aiment cette page :