Plongée dans la vie jusqu’au cou

On n’a souvent pas le réflexe d’apprécier la personne que l’on est. Parce que notre appréciation de qui nous sommes est toujours déterminée en fonction des standards de réussite définis par la société. Avoir un travail, avoir de belles voitures, construire des maisons, avoir ci, avoir ça.

Hello ! Mboté !

De quoi parlons-nous déjà ? Ah oui, de la réussite et ses compagnons.

Notre bonheur est toujours fonction des choses extérieures. On tourne en rond, on reste frustré. Parce que nos amis ont évolué et pas nous.

Je suis de ceux là qui font dépendre tout d’une seule chose. Je ne compte pas le nombre de fois où j’ai sombré, parce que les choses ne se sont pas passées selon mes prévisions. Je vous épargne mes malheurs. Pour moi, c’est toujours un drame lorsque mes prévisions sont cassées. Le danger, c’est qu’on s’apitoie sur soi, on étouffe nos possibilités, on garde les yeux sur le mal et on devient négatifs.

Comment tenir dans ce parallélisme ?

  • Là où nous sommes, c’est où l’on devrait être. Il y a des choses que nous à notre niveau ne pourrions changer, et nous devrons être assez forts pour accepter ça.
  • J’ai toujours pensé que réussir sa vie était différent de réussir dans la vie. Vers quoi donc, courrons-nous ? Aujourd’hui, ça ne marche peut-être pas, ce n’est pas grave. On continue de bosser dur, demain tout ira bien.

Si vous aussi à votre tour, vous êtes dans des incertitudes. Arrêtez-vous et posez-vous les bonnes questions pour votre vie. Et souvenez-vous, chacun de nous est unique.

En tout cas, prenez soin de vous. A bientôt !

admin

0 réflexion sur « Plongée dans la vie jusqu’au cou »

  1. Merci pour ce réconfort, nous avons tendance à vivre dans le passé et dans le futur, tout en oubliant l’instant présent. Alors que le futur est incertain, cela nous conduit très souvent au stress éternel et à la dépression. Quant au passé, il ne reviendra plus. Il faut assumer ses erreurs et se relever. Le bonheur ne dépend pas du matériel, c’est un état d’esprit. Un simple sourire que ta sœur,ton ami,ton voisin,voire un inconnu te donne peut embellir ta journée. Je m’en fous du futur maintenant, quant au passé il ne me sert que de rétroviseur. Je croque la vie au présent et je me sens plus épanoui. Chaque jour,je me fixe des objectifs à atteindre.

    1. Je retiens ” Il y a des choses que nous à notre niveau ne pourrions changer, et nous devrons être assez forts pour accepter ça “

Laisser un commentaire

Revenir en haut de page
%d blogueurs aiment cette page :